Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Dal 77 - Droit au Logement

défense des locataires et des familles

Occupation de l’hôtel DIEU : Une salle est ouverte pour les sans logis du DAL

Occupation de l’hôtel DIEU :  Une salle est ouverte pour les sans logis du DAL

COMMUNIQUÉ DAL
 

 

Après quelques tergiversations, les occupants sans logis du DAL (une trentaine) ont été installés dans l’aile St Côme, au ré de chaussée. Quelques militants du DAL vont également y passer la nuit, tranquillement et au chaud.

 

L‘aile St Roch, occupée depuis 15h30 par environ 200 mal logés du DAL , soutenus par militants de différentes organisations (CGT, Solidaire, Nuit debout, PG …), a été libérée dans la soirée.

 

Dimanche après midi, le Préfet de région, JF Carenco se rendra sur place, pour discuter des suites de cette occupation.

 

DAL se félicite de ce premier résultat et rappel que des milliers de m2 sont toujours vacants à l’Hôtel Dieu, dans les locaux de l’APHP et dans les hôpitaux en général, tandis que le nombre de sans abris ne cesse d’augmenter.

 

Une manifestation pour les sans logis, aura lieu samedi 14 janvier, à 15h RV à l’hôtel de ville pour :

La mobilisation/réquisition des locaux et logements vacants publics ou de grands propriétaires, pour accueillir les sans-logis.

 

Un toit, c ‘est un droit !

 

PARIS LE 7 JANVIER 2017– 16h30
>

> Vague de froid : On se met au chaud ...à l’Hôtel Dieu !

Des dizaines de milliers de mètres carrés vacants et chauffés,
 En plein cœur de Paris pour nos sans logis - Réquisition !

 

Depuis 15h30, environ 200 personnes, sans logis, mal logés, et des citoyens indignés par cette situation, des représentants de la CGT et de Solidaires, occupent la salle St Roch au 4e étage de l HÔTEL DIEU, donnant sur le parvi de notre dame, afin de mettre au chaud les sans logis et montrer qu’il y a de la place …

 

Tandis que le PLAN GRAND FROID n’est toujours pas lancé à Paris par l’État (plan anti-verglas activé), la moitié des appels du 115 Paris ne sont pas pourvus, tandis que Mme Cosse laisse entendre que si des sans-abris restent et meurent dans la rue, c’est parce qu’ils refusent de l’aide …

 

Ils et elles demandent à l’état de réquisitionner les dizaines de milliers de mètres carrés encore vacants que compte l’HÔTEL DIEU, comme il vient de le faire sur une aile de ce monument historique, symbole de l’action sociale publique en faveur des démunis …

L’APHP serait le plus grand propriétaire en IdF de locaux vacants, chauffés, pouvant accueillir les victimes de la crise du logement, du logement cher, des inégalités sociales, mais aussi des guerres économiques et militaires en cours sur la planète. En France, tous les hôpitaux en général sont soumis à des restructurations drastiques et détiennent donc des locaux vacants …

 

Dans ce contexte de crise grave, et à quelques jours du 10e anniversaire de la mort de l’Abbé Pierre, fidèle soutien de son vivant des combats des sans logis et des mal logés, Droit Au Logement demande à l’AP et à Martin Hirsch de faire ouvrir les chambres et les bâtiments vacants pour accueillir les sans toit. Voire les sans logis dormir sur les trottoirs, dans le métro ou dans des locaux poubelles est une honte pour notre pays

 

Droit Au Logement est solidaire de la lutte des salariés et des usagers de l’HÔTEL DIEU contre ce projet inavoué et honteux, de fermer l’hôpital, un service public indispensable notamment pour les habitants du centre de Paris, les précaires et les plus fragiles.

Il s’agirait d’un projet pharaonique : faire de l’ile de la cité un musée avec commerces et hôtels de luxe pour touristes, après déménagement du palais de justice et de la préfecture.

 

Droit Au Logement demande :

  • À l’état, au directeur de l’APHP, à Mme COSSE et Mme TOURAINE, de mobiliser les centaines de milliers de m2 de locaux vacants dans les hopitaux pour tous les sans logis
  • Que les sans logis installés aujourd’hui soient laissés au chaud
  • L’application de la loi de réquisition
  • Le rétablissement des urgences et le rééquipement de l’hôpital
  • L’abandon de ce projet de gentrification et de marchandisation de l’Ile de la cité
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article