Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Dal 77 - Droit au Logement

défense des locataires et des familles

Pas de RSA, pas d'emploi !

Pas de RSA, pas d'emploi !

Ce matin j’ai reçu un appel téléphonique d’un correspondant m’annonçant qu’un SDF privé de RSA allait faire un « sitting » devant le Conseil Départemental de Seine et Marne.

J’ai promis d’y aller, pas pour voir mais pour m’informer et intervenir.

J’ai trouvé ce monsieur, Denis S , discutant avec un homme devant une banderole .

C’est le directeur de cabinet du président du Conseil Départemental qui s’informait de la situation.

Je me suis rapproché et présenté pour en savoir un peu plus.

Denis, âgé d’une petite quarantaine d’années s’est vu privé un emploi parce qu’il n’avait pas de RSA.

En effet il n’avait plus de couverture sociale.

Ce RSA lui avait été retiré, suite à une radiation…..

Ayant perdu son passeport et sa carte d’identité, il n’avait pas pu retirer un courrier en recommandé au bureau de poste.

Ignorant la demande qui lui était faite, il ne s’était pas rendu à une convocation qu’il n’avait pas reçue.

Ubuesque….Non !

Denis a demandé et obtenu une nouvelle carte d’identité mais malheureusement, malgré un soutien, il n’arrivait pas à obtenir son dû.

En colère, il a décidé, à la suite de plusieurs mois de démarches infructueuses, de frapper un grand coup.

Au début son choix a porté sur un mode d’action plus désespéré, qu’il a heureusement abandonné.

Je m’apprêtais à noter tous les renseignements pour interpeler les différents décideurs mais, peine perdue, le directeur de cabinet a décidé d’intervenir sur le champ auprès de ses services et auprès de la CAF.

Voici une affaire rondement réglée.

Je tiens à remercier le directeur de cabinet et les responsables de la Maison Départementale de la Solidarité qui ont reçu cet homme, dans l’instant.

Aujourd’hui c’est le Conseil Départemental qui intervient, hier c’était la direction de la CAF pour une situation similaire.

Ce qui est regrettable c’est que des personnes puissent se retrouver sans droits, envoyés d’un service à l’autre.

Il existe à la CAF, le rendez-vous des droits qui devrait être bien connu des allocataires du RSA ou d’une prestation familiale qui pourraient obtenir une réponse positive et rapide à leurs demandes.

Cela éviterait l’inquiétude et la désespérance.

Il faudrait aussi très vite supprimer la taxation des appels téléphoniques aux services publics, sociaux ou autres.

C’est une réforme à faire très vite.

Jean-François Chalot

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article