Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Dal 77 - Droit au Logement

défense des locataires et des familles

L’Enfance est un parfum tenace

L’Enfance est un parfum tenace

L’Enfance est un parfum tenace

De Jean-Zéphyr IDOUX

Juillet 2017

ISBN 9782951401477

196 pages

16 euros

propre éditeur: Jean-Zéphyr IDOUX

                                                  22, rue Grande

                                              77115 Blandy les tours

C'est un ami de notre association et un voisin

 

 

Un livre que l’on attendait…..

 

Zean-Zéphyr IDOUX, jeune retraité et écrivain déjà expérimenté nous offre  des nouvelles qui sentent l’odeur de notre passé, du moins de celui de ceux de ma génération.

Si les histoires se déroulent dans les Vosges de l’enfance de l’auteur, elles nous sont presque intimes, à nous qui étions à la communale à la fin des années 50 ou au début des suivantes.

Qui n’a pas rencontré ou qui n’a pas été le petit Henry qui, se heurtant «  aux remparts de la pudeur de sa mère » découvrira plus tard le sens de la vie et le secret de la naissance ?

J’ai reconnu mon instituteur, même si le mien était un peu plus « humain » dans ce remplaçant punissant sévèrement et physiquement les mauvais élèves.

Ce qui lui arrive, ressemble à la mésaventure survenue à la même époque par cet instituteur qui voulant frapper d’un coup de règle en bois vit sa main rencontrant malheureusement la pointe du porte- plume du garnement.

Certains pourront toujours affirmer un peu vite que les enfants étaient trop souvent frappés.

Les droits de l’enfant n’existaient pas et si les maîtres et les parents étaient sévères, peut- être trop, on s’intéressait à eux et à leur avenir.

Toutes ces nouvelles vous raviront.

C’est avec nostalgie que je me suis rappelé des jeudis où nous retrouvions dans les bois à faire des cabanes et à jouer aux cowboys et aux indiens.

Gare à l’enfant qui arrivait en retard pour le repas mais, si l’on excepte cette contrainte légitime, les petits « primaire » vivaient des moments de liberté et de construction des solidarités.

Certaines anecdotes sont croustillantes….

Le lecteur entraîné dans la cour d’école, dans l’intimité des familles ou lors des évènements républicains ou religieux se prend facilement d’affection  pour les personnages.

Le style alerte, le soin apportée à l’écriture et la richesse du vocabulaire et l’introduction d’expressions populaires des Vosges nous enchantent et nous font grandir.

Jean-François Chalot

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article