Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Dal 77 - Droit au Logement

défense des locataires et des familles

APL : pas d’économies sur le dos des locataires !

TEXTE UNITAIRE

APL : pas d’économies sur le dos des locataires !

APL : pas d’économies sur le dos des locataires !

 

Les trois confédérations ouvrières, signataires directs ou par l’intermédiaire de leur association de consommateurs, de nombreuses associations du mouvement social et le secteur caritatif….Tous vent debout, ensemble, contre la baisse des APL.

C’est une première que cette unité.

Même les bailleurs sociaux ne sont pas favorables à cette « réforme » rétrograde.

Lisez le communiqué joint à cet article, il est clair, pédagogique et ouvre des perspectives de mobilisation.

5 € de baisse de l’APL ce n’est pas rien d’autant plus que si le décret sort, des arrêtés permettront demain de baisser encore plus les APL.

Tout le monde se rappelle du forfait hospitalier et des franchises médicales de toutes sortes qui devaient être symboliques !

Personne n’est dupe.

Si le gouvernement continue sur sa lancée, il diminuera les APL de 60 ou 70 € et demandera aux bailleurs sociaux de baisser les loyers d’autant.

Les locataires paieront la note car les bailleurs sociaux qui ont déjà quelques difficultés augmenteront les charges et surtout réduiront les dépenses d’entretien et de renouvellement.

Cette « réforme » est une attaque sans précédent contre les plus démunis.

Il y a 10-15 ans, un locataire sur 4 du parc HLM était sous le seuil de pauvreté,aujourd’hui , c’est un locataire sur deux qui est pauvre.

Beaucoup de locataires ne trouvant pas de logement social sont dans le secteur privé où la baisse des loyers ne sera pas obligatoire, libéralisme oblige.

Nous demandons avec les locataires :

  • le maintien du niveau des APL ou même leur augmentation ;
  • l’encadrement des loyers ;
  • la reprise des constructions.

Jean-François Chalot

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article