Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Dal 77 - Droit au Logement

défense des locataires et des familles

Vaux-le-Pénil : ils ont partagé un bonheur simple au Noël solidaire

Vaux-le-Pénil : ils ont partagé un bonheur simple au Noël solidaire

ARTICLE DU PARISIEN

Le 2e Noël solidaire a rassemblé près de 150 convives, sans-abri, personnes précaires et bénévoles, autour d’un repas solidaire et d’animations, samedi.

À table, tous étaient mélangés : SDF, familles dans la précarité et bénévoles associatifs. Ils ont partagé un déjeuner solidaire, puis un après-midi festif, samedi, à la Ferme des jeux de Vaux-le-Pénil, lors du « Noël partagé ». Un bonheur simple et chaleureux organisé pour la deuxième année.

Cet événement est le fruit de la participation de chacun : un boucher de la commune, qui offre un rôti de bœuf ; le Secours populaire, qui donne des cadeaux pour la tombola ; les associations Familles Laïques et Le Sentier, qui prennent par la main des sans-abri et personnes en difficulté pour les inciter à venir sans pudeur ; les bénévoles, qui cuisinent et servent les plats ; le comité des fêtes, qui fait venir un magicien. Et le Père Noël…

« Je suis venue pour que mes jumelles s’amusent un peu, ça fait plaisir de les voir sourire », confie Emna, une Tunisienne hébergée par le 115 dans un hôtel à Moissy-Cramayel, après avoir été expulsée. Naïma, aussi, est heureuse de voir son fils jouer avec les autres enfants autour des tables décorées. Mais pour elle, le cœur n’y est pas : « Je suis hébergée par la Croix-Rouge, à Provins, depuis mon expulsion. Mon fils est scolarisé au Mée. Je me lève à 5 heures du matin pour prendre le premier bus et l’emmener à l’école. C’est dur, je n’ai pas le moral… »

Toutes deux ne se connaissaient pas avant ce déjeuner. Le temps d’une journée, elles ont échangé sur leurs galères respectives, sous le regard bienveillant des bénévoles comme Jean-François Chalot, de Familles Laïques à Vaux-le-Pénil, qui les épaule dans leurs démarches administratives et leurs demandes de logement. « Notre but est justement que les gens se rencontrent et que ce soit un événement mixte, brassant tout type de personne », confie-t-il.

Près de 150 convives ont ainsi fait vivre l’esprit de Noël, samedi. Chacun donnait ce qu’il souhaitait pour ce repas solidaire agrémenté de foie gras et de tournedos, avec un minimum de 3 € chacun.

 

Vaux-le-Pénil, samedi 9 décembre. Une bénévole sert des invités durant le déjeuner solidaire, où chacun payait le montant de son choix. LP/Marine Legrand

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article