Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Dal 77 - Droit au Logement

défense des locataires et des familles

Des laissés pour compte !

Des laissés pour compte !

Des laissés pour compte !

 

Un SDF vient de mourir dans la rue à Melun.

Une enquête sera diligentée et tout redeviendra comme avant .

Des centaines de personnes meurent dans la rue chaque année en France.

Certaines appellent le 115 et ne trouvent pas de place ou finissent par abandonner tant l'attente est longue avant d'avoir une réponse ;

D'autres, ayant subi des violences dans une structure restent à la rue.

Comme je l'ai écrit, suite à des constats : il existe des lieux inoccupés aménageables qui coûteraient moins cher que les hôtels parfois sordides qui sont utilisés.

Un accompagnement adapté assuré par des travailleurs sociaux permettrait d'éviter bien des drames.

 

Un homme est venu nous voir mardi à notre permanence de Melun.

Il nous a été adressé par l'accueil d'une mairie de l'agglomération.

Je remercie chaleureusement cet agent communal pour son initiative mais, normalement les services sociaux auraient dû être saisis.

Nous avons reçu cet homme et l'avons dépanné pour une nuit d'hôtel , tout en l'aidant à remplir un dossier d'accession à ses droits .

 

Madame F ayant un état de santé plus que préoccupant, son médecin lui a  ordonné une hospitalisation d'urgence .

Madame F possède un chien qu'elle ne veut pas abandonner dans la rue.

Qu'elle le conduise à la SPA me direz vous !?

Après plusieurs démarches auprès des services de l'Etat pour qu'une solution soit trouvée à ce problème financier vécu par cette femme totalement sans ressource, j'ai fini par aller à la SPA et à la fourrière pour trouver une réponse rapide.

La SPA n'a pas de place car elle effectue des travaux et la fourrière ne prend l'animal que contre une somme de 302 €.

Fatigué par une bataille menée depuis plus d'une semaine, j'ai décidé de régler, sur mes deniers personnels cette note en demandant à Madame de se faire hospitaliser au plus tôt.

Je n'aurais pas dû le faire mais j'ai senti que l'urgence était vitale.

 

IL Y EN A ASSEZ DE CETTE SOCIETE OU DES MILLIERS ET MILLIERS DE PERSONNES FRAGILISEES SONT LAISSEES POUR COMPTE.

 

Nos associations continuent avec d'autres à agir sur le terrain pour accompagner et aider les personnes en difficultés dans une démarche d'éducation populaire, c'est à dire en les aidant à se prendre en mains pour devenir des acteurs.

Cette action est nécessaire mais ne suffit pas :

c'est pourquoi nous participons aux manifestations du mouvement social pour une société plus humaine et plus démocratique.

 

Jean-François Chalot

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article