Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Dal 77 - Droit au Logement

défense des locataires et des familles

FILM DEBAT A NE PAS MANQUER : LA PERMANENCE, A MELUN MARDI 29 MAI 2018

FILM DEBAT A NE PAS MANQUER  :  LA PERMANENCE,  A MELUN  MARDI 29 MAI 2018

FILM DEBAT A NE PAS MANQUER

LA PERMANENCE A MELUN

MARDI 29 MAI 2018

 

Cette initiative tombe à pic :

Dans moins de 15 jours, les 11, 12 et 13 juin, les associations de solidarité dont la nôtre accueillent respectivement à Varennes,  Samoreau et à Melun, la marche de solidarité aux migrants.

Le film traite des permanences, médicales notamment, de l’accueil, de l’accompagnement des migrants.

Réseau Ville Hôpital 77 Sud

2 r Fréteau de Peny, 77000 MELUN

Association humanitaire, d'entraide, sociale

 

Cette association assure des permanences de soins pour les personnes en difficultés.

Nous sollicitons sa présence

mardi 29 mai 2018 de 19:00 à 21:30

Jean-François animera le débat

http://www.astrolabe-melun.fr/userfiles/image/Rendez-vous/Projections/La%20permanence.jpeg"La permanence" d'Alice Diop

Le Service Démocratie de Proximité et Vie Associative, en collaboration avec la Médiathèque Astrolabe, vous invite à la projection du film-documentaire "La permanence" (2016) de la réalisatrice Alice Diop (César du meilleur court métrage en 2017 pour le film Vers la tendresse), le mardi 29 mai 2018 à 19h à la Médiathèque Astrolabe.

La projection sera suivie d'un débat.

 

"On m’a parlé de peuples, et d’humanité. Mais je n’ai jamais vu de peuples ni d’humanité. J’ai vu toutes sortes de gens, étonnamment dissemblables. Chacun séparé de l’autre par un espace dépeuplé.' L’exergue de Fernando Pessoa pointe un enjeu fort de La Permanence : dans le défilé de patients d’une permanence aux soins pour nouveaux migrants, jamais le collectif n’éclipse l’individuel, jamais le sociologique n’efface la reconnaissance émue d’une même personne revenant des mois plus tard, amaigrie ou au contraire remplumée. Nous sommes à la consultation de la Permanence aux soins de santé de l’hôpital Avicenne de Bobigny. Une psychiatre à ses côtés, le généraliste s’exprime souvent en anglais, tentant sans faux espoir de réparer des corps et des psychés. Comment aider des êtres battus, affamés, traumatisés avec les maigres moyens de la médecine ? Au fil du temps, des tensions se font jour entre le Dr Geeraert et son administration, ses certificats jouant un rôle dans le processus bureaucratique et l’accès à des soins gratuits. En choisissant de demeurer dans l’huis-clos du cabinet, Alice Diop y souligne les qualités d’écoute des médecins et leur lucidité sur les limites de leur action. Mais elle n’y fait que plus fortement résonner l’extérieur, le vaste hors-champ de misère et de violence qui constitue – aussi – notre société. (Charlotte Garson) "

 

AUDITORIUM (Niveau 0)

Réservation au 01.64.52.99.70 ou via l'adresse mail democratieproximite@ville-melun.fr

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article