Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Dal 77 - Droit au Logement

défense des locataires et des familles

L'Aquarius, le fait du Prince, Yann Moix et nous, chargés de représenter et défendre les familles

L'Aquarius, le fait du Prince, Yann Moix et nous, chargés de représenter et défendre les familles

 


"Les exilés ne sont pas que les enfants de la misère que nous ne pouvons accueillir. Ils sont aussi les enfants de nos intempéries, de nos cyclones, de nos typhons, de nos assèchements. Ils sont aussi les enfants de nos inondations. Ils ne sont pas que les victimes de guerre, qui ne nous regardent pas, de conflits qui ne nous concernent pas, de tensions qui ne nous intéressent pas. Les exilés sont les enfants de nos aveuglements. Et ils le sont de nos dérèglements." (Extrait Dehors, mai 2018).

En 1938, l'errance des juifs de l'Est de l'Europe avait largement commencé avec la montée de l'extrême droite. La Conférence d'Evian avait décidé un accueil, une prise en charge, une mise à l'abri. La veulerie l'a emporté et on connaît la suite. En 1947, un navire nommé Exodus, transportait 4500 passagers rescapés de la Shoah, lequel sera refoulé par les britanniques…

L'Aquarius, nouveau radeau des nouveaux exilés, est refoulé 71 ans plus tard par l'Italie, la France et Malte. La France a oublié que depuis plusieurs années, l'Italie assume au nom de l'Europe, l'accueil des "damnés de la Méditerranée". Tout le monde en Europe, connait la tragédie de Lampedusa ! Dans quel monde vivons-nous ? (Voir le communiqué du CNAFAL du 28 août 2015).

Les pays de l'Union européenne n'ont pas tous pris leurs responsabilités. Mais la France est, de très loin, le pays qui ne respecte pas ses engagements (25% seulement de ses engagements, contre 39% pour l'Allemagne, 95% pour la Finlande, 80% pour la Suède). Il est vrai que la stratégie de harcèlement permanent mis en œuvre par le ministre Collomb, décourage les exilés potentiels… Le Président Macron a l'humanisme hypocrite et la mise en place d'un "délit de solidarité", que même Pasqua ou Sarkozy n'avaient osé inventer, en dit long sur les valeurs réelles de ce président. Il faudra plus que "le fait du prince", en accordant la nationalité française, méritée largement à Mamadou Gassama pour faire oublier la chasse aux migrants à Calais, ou à la frontière italienne.

Loin d'endiguer la montée de l'extrême droite, la posture de l'actuel président, ne fera que l'encourager…


 

Jean-Marie Bonnemayre, Jean-François Chalot
Président. Secrétaire Général

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article