Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Dal 77 - Droit au Logement

défense des locataires et des familles

La médecine est dépassée

La médecine est dépassée

La médecine est dépassée, obsolète, et c'est un médecin qui l'affirme !

Il s'appelle Laurent Vercoustre, il est gynécologue-obstétricien au Groupe Hospitalier du Havre, retraité depuis peu...

 

A quoi se résume le plus souvent la médecine de nos jours ? On soigne les patients à coup de médicaments délétères : ces substances entraînent parfois des effets "secondaires" gravissimes...

Des effets secondaires qui peuvent même conduire à la mort du malade...

 

Au fond, on n'est pas loin des médecins du temps de Molière qui prétendaient guérir leurs patients à coups de clystères et de purgatifs.

Ces médecins que raille Molière dans son oeuvre théâtrale, ces médecins qui parlaient latin pour mieux impressionner les malades, ces faux médecins à la science factice...

 

Que font les médecins d'aujourd'hui ? 

Souvent, ils n'incluent pas le malade dans le processus de guérison, ils utilisent un jargon, et se contentent de prescrire des "médicaments" dont ils connaissent les effets pervers et nocifs.

 

En fait, comme le démontre Laurent Vercoustre, c'est la prévention qui "devrait être la priorité, en réponse aux maladies chroniques de plus en plus fréquentes. La prévention, hors de l’hôpital donc."

C'est souvent le mode de vie, c'est l'alimentation qui déterminent la santé. Les conditions de travail sont aussi importantes.

Les maladies chroniques qui explosent sont dues essentiellement à une mauvaise hygiène de vie.

Mais il est vrai que certains médecins sont des serviteurs zélés de l'industrie pharmaceutique. Ils se contentent de prescrire des médicaments en niant leurs effets secondaires ou en refusant d'en parler.

 

Encore une fois, des enjeux financiers colossaux sont en cause. Les labos vendent leurs produits : c'est tout ce qui compte.

On en vient même à inventer des maladies...

 

Mais qu'est devenu le serment d'Hippocrate ?

Le médecin oublie trop souvent de donner des conseils, d'expliquer comment prendre un médicament, quels en sont les risques...

Souvent, le médecin est trop pressé, il ne prend plus le temps d'examiner le patient, de le traiter comme un être humain responsable...

Il est temps de revenir à une médecine plus humaine, plus à l'écoute des patients et de leur attente.

ROSEMAR

JPEG

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article