Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Dal 77 - Droit au Logement

défense des locataires et des familles

Macron taxe l’outil de travail de millions de françaises et de français… obligés de prendre leur voiture pour gagner leur croûte !

 

Les données du problème :

  • 71,8% des travailleurs sont contraints de prendre leur véhicule pour aller au travail.
  • 19 millions de personnes habitent dans des zones blanches de mobilité, avec des revenus inférieurs aux habitants des grandes métropoles. Leur budget voiture est deux fois plus important qu’à Paris.
  • En moyenne, les travailleurs effectuent tous les jours 40 kilomètres, pour aller au travail. Ce qui veut dire que certaines effectuent plus de 100 km par jour et d’autres 10 ou 20 km. Et la métropolisation, chère à Macron, va accentuer de phénomène !
  • Les ménages les plus modestes émettent globalement moins de gaz à effet de serre et consacrent pourtant 2,5 fois plus de leur revenu à l’énergie.

Cherchez l’erreur :

  • La contribution climat-énergie (CCE) taxe les revenus des français à hauteur de 0,2%. C’est une moyenne ! Pour les 10% des français les plus riches, cela donne 0,1% de leur revenu ! et 0,6% pour les français les plus pauvres.
  • Alors que le fioul est plus chargé en souffre que les autres carburants, il n’est pas taxé et pourtant il représente 3% des émissions mondiales à effet de serre et ces émissions pourraient augmenter de 50 à 200%, dans les prochaines années, suivant les prévisions de croissance du trafic maritime ! Le kérozène, pour les avions, n’est pas non plus taxé !
  • L’éco taxe sur les poids lourds, a été abandonnée…
  • Sur les 37,7 milliards d’euros de taxe intérieure sur la consommation de produits énergétiques (TICPE), le CEREMA, organisme public qui produit des études sur l’environnement, la mobilité et l’aménagement du territoire a démontré en novembre 2016, que plus du quart de la population français vit dans des territoires où il n’y a aucun transport en commun : la carte de l’équipement automobile se superpose en négatif à la carte des infrastructures de transports collectifs.
  • Autrement dit : moins les ménages ont d’alternative à la voiture, plus ils sont taxés, d’autant que les couples bi‑salariés, sont souvent contraints de posséder 2 voitures !
  • La prime à la conversion dont se « gargarise » Bruno Lemaire, qui pourrait concerner 500 000 véhicules (âgés de plus de 10 ans), permettrait à peine de renouveler 4,6% du parc automobile ! Le parc automobile français est constitué de 30 millions de véhicules majoritairement diesel. Bruno Lemaire propose 250 000 primes de conversion et il croit que l’on change de voitures comme de chaussettes, dans un pays paupérisé et qui va de plus en plus mal ! Encore un effet d’annonce !
  • Dans notre pays, 5 millions de logements doivent être rénovés énergétiquement. De quoi relancer l’économie et l’emploi !

 

Le CNAFAL, association familiale généraliste, est agréée organisation de défense des consommateurs, agréée environnement, santé, mouvement d’éducation populaire :

  • On ne résoudra pas la question climatique et environnementale, sans traiter la question sociale !
  • Le consentement à la fiscalité (assez de taxes, assez d’exonérations pour les riches), est la base de la démocratie sociale !
  • La politique de Macron, c’est un tour de passe/passe permanent : on supprime la taxe d’habitation pour 80% des français, mais on taxe les carburants. Il voulait « rompre » avec la politicaillerie, mais il est pire que tous les autres.

Jean-Marie Bonnemayre,
Président du CNAFAL.
 

Jean-François Chalot,
Secrétaire général.
 

 

Le CNAFAL

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article