Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Dal 77 - Droit au Logement

défense des locataires et des familles

Nouvelles du DAL.....A Toulouse aussi on expulse et la résistance s'organise

A Saint-Sernin, la Mairie s'apprête à lancer la Machine à expulsion!

Venez nombreux soutenir les familles toulousaines qui occupent le gymnase Saint-Sernin!!
En ce jour de trêve hivernale c'est 135 personnes dont 75 enfants soutenus par la campagne Un Toit Pour Apprendre qui occupent le gymnase Saint-Sernin, épuisés de dormir à la rue.

Ces personnes demandent à ce que la Loi soit appliquée et qu'elle puisse bénéficier d'un hébergement stable et décent. Dans la journée deux courriels avec Accusé de Réception ont été envoyés en ce sens à destination des institutions compétentes, Mairie et Préfecture, malheureusement elles sont restées lettre morte.

Plus dommageable encore, le jeu politicien auquel s'adonne les deux institutions se renvoyant la balle de la responsabilité dans cette affaire et refusant d'organiser une rencontre constructive. Au point qu'à la mi-journée les policiers municipaux se sont plaints des consignes contradictoires qui leur étaient donnés, puis les Services de la communication de la Mairie aurait répandu une Fake News à des journalistes prétendant que le DAL 31 aurait refusé une rencontre avec la Préfecture.... Elle même n'ayant jamais envoyé d'invitation de rencontre à notre association....

Ultime rebondissement de cette triste partie de tennis, en fin de journée un Officier de la Police Judiciaire venu faire des repérages du gymnase a annoncé aux familles que la Mairie demandait l'expulsion de celles-ci sans proposer bien sûr aucune solution de mise à l'abri. Une expulsion qui interviendrait demain ou après-demain, cela alors qu'aucune activité n'est prévue dans le gymnase durant cette période....

Le DAL 31 s'étonne que la Mairie qui a été pourtant choisie par le gouvernement comme ville Pilote des Plans Logement d'abord et Pauvreté, choisisse le recours à la force publique contre des pitchounes, des pères et des mères de famille dont deux sont enceintes.

C'est pourquoi nous invitons les nombreux toulousain-e-s qui ont témoigné leur soutien à soutenir les familles, et à venir filmer cette intervention qui marque un tournant d'usage à la force publique assez inédit à Toulouse dans ce cas.

Nous espérons que la Mairie et la Préfecture reviendront à la raison, et essaieront de trouver une solution par le haut pour ces familles dont les pitchounes sont scolarisés dans de nombreuses écoles toulousaines.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article