Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Dal 77 - Droit au Logement

défense des locataires et des familles

UN COLLOQUE POUR RENFORCER LA PREVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES

la tribune - la Ligue d'impro- La salle
la tribune - la Ligue d'impro- La salle
la tribune - la Ligue d'impro- La salle

la tribune - la Ligue d'impro- La salle

UN COLLOQUE POUR RENFORCER LA PREVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES

 

Plus de 100 personnes ont participé à ce colloque tenu à Vaux-le-Pénil le 16 novembre 2018 ,100 personnes sans compter les membres de Ligue d'improvisation de Seine et Marne qui ont offert un moment de détente et d'humour fort apprécié.

Les « institutionnels » ont introduit le colloque et nous les en remercions, qu'il s'agisse de la Députée, de la Conseillère Générale, de Madame Llech, Maire- Adjointe des solidarités à Vaux-le-Pénil ou la technicienne de la CAF venue nous expliquer les missions et actions de la CAF dans le domaine du logement.

Les interventions diverses ponctuées par des débats dans la salle ont permis de présenter l'existant en termes de prévention et de pointer les nombreuses insuffisances :

  • de nombreux dispositifs encore peu connus avec des acronymes un peu compliqués ;

  • une information en amont pas assez connue de nombreuses familles en difficultés ;

  • des décalages entre les annonces et la réalité ….

La présence et la participation de responsables institutionnels, de bénévoles et de personnes ayant connu une expulsion ou des menaces d'expulsion ont donné aux débats une certaine teneur.

Un des débats a porté sur la CCAPEX

La CCAPEX est la commission spécialisée de coordination des actions de prévention des expulsions locatives .

Beaucoup de personnes menacées directement d'expulsions locatives ne passent pas par la CCAPEX, une représentante d'un bailleur public de Meaux s'est étonné de ne pas avoir de relation avec la CCAPEX , ce qui d'ailleurs s'est conclu par l'expulsion d'un monsieur hémiplégique dans cette ville sans que la commission n'ait été saisie.

La présence et l'intervention d'une des coprésidentes de la CCAPEX ont été appréciées, d'autant plus qu'elle a écouté et répondu aux différentes interpellations.

Un dialogue constructif s'en est suivi.

Un autre débat a souligné l'importance de renforcer, voire de créer un vrai partenariat entre :

  • les associations, celles composées de bénévoles présents pour accompagner les familles ;

  • et les professionnels et décideurs.

Nous faisons nôtre la proposition émise par un responsable de la direction des solidarités du Département d'organiser une rencontre entre ce service, la Direction Départementale de la Cohésion Sociale et nos associations.

 

Nous souhaitons aussi qu'une information adaptée soit mise en place afin que les familles puissent connaître les lieux où elles peuvent obtenir de l'aide .

Et comme l'a souligné la présidente de l'UDAF, la prévention, bien en amont passe par une formation adaptée en direction des familles sur la gestion et le suivi budgétaire.

 

Voici là beaucoup de pain sur la planche mais, ensemble, tout est possible pour que le zéro expulsion soit un jour une réalité !

Le zéro expulsion est peut être un objectif utopique mais ce qui n'est pas utopique, c'est que plus aucune expulsion indigne n'ait lieu !

Les familles doivent pouvoir choisir les lieux d'entrepôt de leurs affaires et elles doivent pouvoir disposer d' un hébergement adapté immédiat.

Le colloque s'est terminé par un appétissant apéritif dînatoire préparé par des bénévoles de « Familles laïques » de Vaux-le-Pénil, autour duquel les discussions ont pu se poursuivre.

 

Jean-François Chalot

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article