Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Dal 77 - Droit au Logement

défense des locataires et des familles

Les reliefs de Noël

Les reliefs de Noël

Les poubelles regorgent.

 

 

 

Voilà, la première série de repas à répétition est oubliée. Seule votre balance accuse un passif qui sera long à effacer d'autant que le réfrigérateur regorge de reliefs et de trop plein. Vous vous retrouvez seul avec la maison à remettre en état et les excédents à écluser jusqu'au prochain délire collectif. La vie n'est pas toujours facile au pays de Gargantua.

 

Vous vous jurez de retourner à plus de modération. C'est faire fi de votre désir de ne rien perdre, de ne pas jeter ce qui, vous ne le sentiez pas était dès le départ superfétatoire. Il y a toutes ces bouteilles ouvertes pour coller au plus prêt à l'accord subtil des mets et des vins. Elles sont nombreuses, vous allez devoir agir avec ordre et application pour n'en rien laisser perdre !

 

C'est une rude tache qui se présente à vous d'autant que les restes ne sont jamais en adéquation avec les fonds de bouteille à terminer. Il faut agir dans l'irrespect le plus total des règles œnologiques. Votre état gastrique est-il capable de supporter ces entorses au bon goût ? Qu'importe, il faut tout terminer avant le prochain coup de folie.

 

Le plus délicat demeure les denrées solides. La logique n'a rien à voir avec le nombre et la répartition des restes. Ceux qui n'ont jamais organisé de réveillons ignorent tout de l'état de délabrement de votre futur équilibre alimentaire. Vous allez devoir vous farcir toutes les entrées et les fruits de mer qui ont été boudés par vos invités.

 

Ils ne sont pas trompés d'ailleurs. Ce merveilleux foie gras et ce saumon fumé si goûteux ont entièrement disparu. Vous allez devoir vous satisfaire de mets moins prestigieux qui de plus n'ont plus l'aspect attirant qu'ils avaient au soir de leur jour de gloire. Et la mayonnaise a mauvaise allure. Il en faut du courage pour ne pas gaspiller.

 

Pire encore sont les viandes. Elles ont été coupées, tranchées, saucées, présentées puis refusées. Vous les avez rangées tant bien que mal dans des petits récipients hermétiques qui leur ont donné un aspect peu ragoûtant. Vous allez devoir subir ce régime de guerre pendant quelques jours. La prochaine fois, vous vous le jurez, vous prévoirez au plus juste l'apport en protéines.

 

D'autant plus sûrement que vous vous demandez encore pour quelle stupide raison vous avez prévu en plus un poisson. Les convives n'en pouvaient déjà plus et vous vous retrouvez avec un sandre presque entier. Là, le finir va relever de l'exploit avec de grandes contorsions de sauces. Plus le temps passe, plus le poisson sent fort. Vous avez l'estomac révulsé rien qu'à évoquer cette douloureuse contrainte.

 

Nous passerons bien vite sous silence le plateau de fromages. Lui qui était si rutilant au soir du festin a une fâcheuse tendance à couler, à embaumer la maison et à prendre des teintes suspectes. Le Brie vire au gris, le chèvre sent le bouc, le roquefort suinte, l'époisses poisse et le vieux Lille part en vrille. Que du bonheur et votre dernier test de cholestérol qui n'était pas fameux …

 

Les desserts sont heureusement tous partis. Une belle réussite qui a ponctué d'une note heureuse ce merveilleux repas entre amis. Mais hélas chacun a cru bon vous apporter une boite de chocolats. Ils connaissent votre petit pécher mignon et cette fois, vous êtes incapable de résister malgré tout ce que vous avez à finir avant le prochain réveillon.

 

Vous vous demandez bien pourquoi d'ailleurs vous avez eu cette idée saugrenue de renouveler l'opération chez vous une semaine juste après ce premier raz de marée. Vous avez devant deux semaines déséquilibrées. Votre régime aura bien du mal à s'en remettre. Et vos poubelles débordent de paquets cadeaux, de cartons et d'emballages alimentaires. Ces fêtes sont de plus en plus déraisonnables, c'est une évidence qui vous saute enfin aux yeux.

 

Modérément vôtre

NABUM

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
je cite "Voilà, la première série de repas à répétition est oubliée. Seule votre balance accuse un passif qui sera long à effacer d'autant que le réfrigérateur regorge de reliefs et de trop plein. Vous vous retrouvez seul avec la maison à remettre en état et les excédents à écluser jusqu'au prochain délire collectif. La vie n'est pas toujours facile au pays de Gargantua." et c'est tout ce que vous trouvez à publier ??? série de repas à répétition, délire collectif, c'est comme cela que vous nommez la trève de fin d'année. la vie n'est pas toujours facile mais elle le devient un peu plus quand s'arrêtent les guerres et les bisbilles en tout genre. je trouve que votre post incite à la haine. bien à vous. avec tout mes respects
Répondre
F
C'est un point de vue qui méritait d'être connu....Un article de tribune libre parmi beaucoup d'autres.
Cordialement