Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Dal 77 - Droit au Logement

défense des locataires et des familles

Péril imminent à Coulommiers (77) Les locataires d’un immeuble vivent dans l’angoisse d’un effondrement

Péril imminent à Coulommiers (77)  Les locataires d’un immeuble vivent  dans l’angoisse d’un effondrement
Péril imminent à Coulommiers (77)  Les locataires d’un immeuble vivent  dans l’angoisse d’un effondrementPéril imminent à Coulommiers (77)  Les locataires d’un immeuble vivent  dans l’angoisse d’un effondrement
Péril imminent à Coulommiers (77)  Les locataires d’un immeuble vivent  dans l’angoisse d’un effondrement
Péril imminent à Coulommiers (77)  Les locataires d’un immeuble vivent  dans l’angoisse d’un effondrementPéril imminent à Coulommiers (77)  Les locataires d’un immeuble vivent  dans l’angoisse d’un effondrement

COMMUNIQUÉ

Paris le 18 décembre 2018

 

Péril imminent à Coulommiers (77)

Les locataires d’un immeuble vivent

dans l’angoisse d’un effondrement

" Les 5 locataires du 10 impasse de l’Aître, à Coulommiers, dont une famille avec enfants, vivent depuis plusieurs années dans un immeuble qui menace de s’effondrer (voir photos). L’instabilité du terrain serait la cause de la dégradation rapide de cet immeuble récent. Des failles où l’on passe la main continuent de s’élargir. De nouvelles fissures apparaissent, au sous-sol, sur les murs porteurs, sur les sols carrelés, aux plafonds, aussi bien dans les logements que dans les parties communes ou sur la façade. Les locataires entendent des craquements la nuit à différents endroits. Certaines portes ne ferment plus, comme la porte d’entrée de l’immeuble, les encadrements ayant bougé. Ce sont les mêmes signes précurseurs que ceux décrits avant que les immeubles de la rue d’Aubagne à Marseille ne s’effondrent ! Même si, à la différence, il ne s’agit pas d’un immeuble ancien. Les locataires ont commencé à préparer leurs cartons et sont hantés par le risque de se retrouver sous les décombres. La mairie, qui pourtant met en place le permis de louer n’a pas jugé nécessaire de prendre un arrêté de péril, alors que la situation est connue. La police a refusé de prendre la plainte des locataires qui sont en danger et vivent dans la peur. Pourtant un péril permet de protéger les locataires, un loyer à zéro euro et le relogement aux frais du bailleur en cas d’évacuation. Les locataires ont déposé des demandes de HLM, et continuent à payer scrupuleusement leur loyer »

 

Avec DAL 77 (Droit Au Logement) les locataires organisent :

 

Une visite guidée de l’immeuble menaçant ruine

Mercredi 19/12 à 11h, 10 impasse de l’Aître

Avant de partir en délégation à la Mairie

 

Pour exiger : un arrêté de péril imminent et leur relogement immédiat !

 

Un toit c’est un droit !

 
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Qu'a donné la visite à la mairie de ce matin ?
Répondre
F
Ils sont relogés.
Le compte rendu est sur le site
amicalement
JF
C
Je me permets de vous communiquer le texte corrigé de cet article :
" Les 5 locataires du 10 impasse de l’Aître, à Coulommiers, dont une famille avec enfants, vivent depuis plusieurs années dans un immeuble qui menace de s’effondrer (voir photos). L’instabilité du terrain serait la cause de la dégradation rapide de cet immeuble récent.

Des failles où l’on passe la main continuent de s’élargir. De nouvelles fissures apparaissent, au sous-sol, sur les murs porteurs, sur les sols carrelés, aux plafonds, aussi bien dans les logements que dans les parties communes ou sur la façade.
Les locataires entendent des craquements la nuit à différents endroits. Certaines portes ne ferment plus, comme la porte d’entrée de l’immeuble, les encadrements ayant bougé.

Ce sont les mêmes signes précurseurs que ceux décrits avant que les immeubles de la rue d’Aubagne à Marseille ne s’effondrent ! Même si, à la différence, il ne s’agit pas d’un immeuble ancien. Les locataires ont commencé à préparer leurs cartons et sont hantés par le risque de se retrouver sous les décombres.

La mairie, qui pourtant met en place le permis de louer n’a pas jugé nécessaire de prendre un arrêté de péril, alors que la situation est connue. La police a refusé de prendre la plainte des locataires qui sont en danger et vivent dans la peur.

Pourtant un péril permet de protéger les locataires, un loyer à zéro euro et le relogement aux frais du bailleur en cas d’évacuation. Les locataires ont déposé des demandes de HLM, et continuent à payer scrupuleusement leur loyer …
Répondre