Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Dal 77 - Droit au Logement

défense des locataires et des familles

Quand tout devient (redevient) solidaire...

Quand tout devient (redevient) solidaire...

 

Toutes les mesures politiques prises ces dernières années creusent l’écart entre riches (très riches) et pauvres de plus en plus pauvres…la classe moyenne est celle qui subit le plus de (con)pression, taxée de partout pour quelques euros de plus qu’un certain barème.

Si, selon l’INSEE, la moitié des Français gagne plus de 22.170 euros par an, soit 1847 euros par mois (dont 30% moins de 1 265) Les prestations sociales -comme les allocations familiales ou logement et les minima sociaux comme le RSA– ne sont pas pris en compte dans ce calcul, tout comme les impôts.

Cela signifie que la moitié des français touchent MOINS de 22 000 euros par an, une fois les : loyers (ou crédit immo), assurances en tout genre, eau, électricité, gaz, véhicule, frais de scolarité, frais de santé de moins en moins remboursés alors même que les cotisations augmentent, etc.. que reste-t-il vraiment ?..

Et rappelons (toujours chiffres INSEE) que les 10% les plus pauvres, eux, touchent moins de 7319 euros par an, soit 601 euros par mois.

 

A l’heure où les gilets jaunes ne fléchissent pas mais que le gouvernement trouve encore le moyen d’augmenter au 1er février les tarifs de produits de nécessité, un grand nombre d’associations se mobilisent. Les idées ne manquent pas (on ne peut que déplorer qu’elles viennent « d’en bas »).

 

C’est ainsi, par exemple, que la dernière Friperie Solidaire a vu le nombre d’entrée s’accroître. Nous avons pu y croiser des familles, des personnes seules, venus de toutes classes sociales, de toutes confessions, de toutes villes alentours …

Déposer un vêtement pour en reprendre un autre ou le troc d’autrefois, dans une ambiance chaleureuse avec des bénévoles très investis, c’est aussi un lieu d’échange intéressant, on parle autour d’un café…mais hélas, une même phrase revenait « nous n’avons plus les moyens ne serait-ce que de faire les soldes ! »

Si l’on peut se réjouir de revenir à mode de consommation plus respectueux de l’environnement (moins d’achat, moins de production, moins de gaspillage) on ne peut que s’attrister que cela ne soit pas un choix personnel de chaque citoyen mais bien la preuve d’appauvrissement de la moitié de notre pays.

En attendant que le partage vienne enfin « du haut » ne négligez pas chaque geste que vous pouvez réaliser pour partager, échanger, ne plus gaspiller ni jeter.

 

Marie Christophe

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
Très bien dit Marie-Christophe ....
Répondre