Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Dal 77 - Droit au Logement

défense des locataires et des familles

retour sur le débat du 14 mars à Melun

retour sur le débat du 14 mars à Melun

La préfiguration d'une démocratie participative

 

Le 14 mars, 58 personnes ont participé au « grand débat » organisé par les « familles laïques »-le CDAFAL 77, la CSF, Jumeaux et plus et Familles rurales.

Ce ne sont pas des militants qui composaient la majorité de l'assemblée, mais des personnes inquiètes quant à leur avenir voulant partager leurs avis

Le débat a porté sur la vie quotidienne des « gens », les jeunes côtoyaient des ruraux venus de Coulommiers et des femmes vivant dans le quartier de Montaigu.

La seule militante politique présente, n'indiqua pas son appartenance, non par calcul mais parce qu'elle aussi a eu envie de parler vrai, comme tout un chacun.

On n'a pas refait le monde mais on a, ensemble partagé des constats et émis des propositions simples, applicables pour la plupart sans grande difficulté.

Peu à peu, des hommes et des femmes, peu habitués à la prise de parole se sont libérés.

J'aurais voulu que l'on évoque la question des expulsions locatives mais, comme personne n'a abordé ce sujet, je n'ai pas insisté....

Qu'importe car tout était là autrement dit :

les logements doivent être décents et accessibles, les loyers devraient être abordables et la sécurité assurée.

Il n'est pas tolérable que des dealers puissent faire la loi et inquiéter les habitants qui veulent vivre en paix.

La responsabilité incombe aux pouvoirs publics, aux bailleurs sociaux qui doivent recruter et formerdes gardiens et aux parents qui laissent parfois à eux-mêmes leurs « grands » enfants.....

Il y a dans cette réunion du 14 mars, la préfiguration d'assemblées de quartiers ou de villes qui pourraient, non décider car nous sommes en démocratie élective, mais émettre des propositions qui pourraient être soumises au conseil municipal.

C'est cela la démocratie participative qui ne se substitue pas aux assemblées élues mais qui permet une implication des citoyens et des citoyennes qui trop souvent se sentent exclus.

 

Jean-François Chalot

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article