Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Dal 77 - Droit au Logement

défense des locataires et des familles

Logement social – L’Etat continue à assécher le financement de ce secteur essentiel à la régulation du marché

Jeune à la rue

Jeune à la rue

 

Logement social – L’Etat continue à assécher le financement de ce secteur essentiel à la régulation du marché

  • Dès leur installation à la tête de l'Etat, Macron et son fidèle technocrate Denormandie, "bombardé" ministre du Logement (celui qui n'avait pas vu les SDF à Paris), se sont attaqués au financement du logement social.

 

Baisse des aides à la pierre, qui permettent de construire et donc entraîne une baisse des investissements.

Baisse des aides à la personne, avec la baisse de 5 € par mois des APL.

Résultat :

  • La mise en construction des bailleurs sociaux a baissé en 2018, de 3,6%, alors que les besoins sont toujours aussi importants.

  • La Caisse des dépôts et consignations : « la banque du logement social » a vu les demandes de prêts des offices et SA HLM, baisser de 23%.

  • Or, la construction et la rénovation de logements, c’est aussi des créations d’emploi.

La vérité :

L’Etat se désengageant, la promotion immobilière privée est incitée à s’investir dans ce secteur ; les offices HLM sont incités à vendre leur patrimoine et pas seulement à leurs locataires ! La fusion des organismes HLM adossés aux collectivités locales (communes, chef-lieu de départements et départements) sont incités à se regrouper en grande région, créant des mastodontes de 200 000 à 300 000 logements ! Bonjour la rentabilité et adieu la gestion de proximité !

Ce gouvernement liquide 100 ans de logement social : désormais, il doit être rentable.

La mort lente à petit feu, tel est l’enjeu du prochain congrès des organismes HLM.

Jean-Marie Bonnemayre,
Président du CNAFAL,

 

Jean-François Chalot,
Secrétaire général,

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article