Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Dal 77 - Droit au Logement

défense des locataires et des familles

Scandaleux ! Le gouvernement torpille le projet de loi sur l’aide sociale à l’enfance pour les jeunes arrivant à la majorité

Scandaleux ! Le gouvernement torpille le projet de loi sur l’aide sociale à l’enfance pour les jeunes arrivant à la majorité

Scandaleux ! Le gouvernement torpille le projet de loi sur l’aide sociale à l’enfance pour les jeunes arrivant à la majorité

Voilà au moins deux décennies que le CNAFAL se bat pour la prise en charge au-delà de leur majorité, des jeunes placés à l’aide sociale à l’enfance, par décision de justice : enfants orphelins, maltraités, délaissés, abandonnés.

Or, en l’état actuel de la législation, à 18 ans révolus, ils sont abandonnés à eux-mêmes.

Déjà blessés, meurtris, fragilisés par leur vécu, ils doivent se débrouiller par eux-mêmes.

Quelques rares départements leur donnent un pécule de 300 € et « débrouille-toi ». Résultat : entre un quart et un tiers des SDF de moins de 30 ans sont issus de l’ASE. Un vrai scandale !

Pourtant le gouvernement prétend lutter contre la précarité et la pauvreté. Il n’a pas hésité à torpiller le projet de loi qui faisait consensus de Brigitte Bourguigon, députée LREM !

Pourtant ce projet de loi n’était qu’un début pour le CNAFAL : améliorer l’autonomie des jeunes jusqu’à l’âge de 21 ans, garantir l’insertion, accompagnement dans ses démarches, mise en place d’un contrat jeune majeur.

Le premier élan était soutenu par de nombreuses associations, dont celles des jeunes issus de l’ASE.

 

Le gouvernement en première lecture, vient de rendre le contrat jeune majeur facultatif ! Autrement dit, rien ne bougera.

Le CNAFAL s’insurge contre cette décision.

Depuis 20 ans, le CNAFAL a réclamé à tous les ministres de la Famille, la prise en charge totale de ces jeunes issus de l’ASE, lorsqu’ils n’ont pu entrer dans la vie professionnelle, et ce, si nécessaire, jusqu’à l’âge de 25 ans.

C’est un devoir de la Nation ! Ne gâchez pas l’avenir de ces jeunes.

« Une nation qui tolère des quartiers de taudis, des égouts à ciel ouvert, des classes surpeuplés et qui ose châtier les jeunes délinquants, me fait penser à cette vieille ivrognesse qui vomissait sur ses gosses, à longueur de semaines et giflait le plus petit, par hasard un dimanche, parce qu’il avait bavé sur son tablier ! »

« Graine de crapule » (1945) de Fernand Deligny, un grand éducateur !

Jean-Marie Bonnemayre,
Président du CNAFAL,

 

Jean-François Chalot,
Secrétaire général,

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article