Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Dal 77 - Droit au Logement

défense des locataires et des familles

MIPIM PropTech : spéculateurs et expulseurs 2.0, bas les pattes ! Pas touche à nos quartiers, à nos logements, ni à nos vies !

MIPIM PropTech : spéculateurs et expulseurs 2.0, bas les pattes !   Pas touche à nos quartiers, à nos logements, ni à nos vies !

MIPIM PropTech : spéculateurs et expulseurs 2.0, bas les pattes !

 

Pas touche à nos quartiers, à nos logements, ni à nos vies !

 

Les 1er et 2 juillet se tient le salon de la « PropTech » à Paris 19e, au 104, espace culturel de la Ville de Paris, déclinaison du « MIPIM » (Marché International des Professionnels de l'Immobilier) qui se tient habituellement à Cannes en mars et rassemble promoteurs, investisseurs, banquiers, bailleurs, intermédiaires divers, et collectivités publiques qui vendent le foncier, notre bien commun, au plus offrant ...

 

La "PropTech" va rassembler les start-up spécialisées dans les métiers de l’immobilier et du logement. Ce secteur est en plein essor comme d’autres secteurs économiques, tels que le transport des personnes, la vente de biens de consommation, leur livraison ou le tourisme. 

 

Le gros gâteau du marché immobilier, notamment en France et à Paris, capitale du logement cher, de la gentrification, ou d'Airbnb, est leur cible, dans un contexte très favorable mis en œuvre par les politiques publiques :

Grand Paris,  JO 2024, Brexit, loi ELAN (bail mobilité de 1 à 8 mois destiné aux étudiantEs et aux précaires,  marchandisation du logement social) …

 

Tirés par les « licornes » des USA et de Chine, des monstres de l'immobilier et du logement sont en gestation, en vue d’extraire de nouvelles richesses dans tous les secteurs du logement :

- Construction : BIM, Construction 3D, drônes, …,

- Gestion locative : locations temporaires et nomadisme contraint, bail électronique, visite et serrures virtuelles, profilage des candidats …

- Transaction immobilière : Profilage des acquéreurs et des vendeurs, visites virtuelles, blockchain …

- Contrôle social généralisé via la reconnaissance faciale, les caméras connectées, les DATA, les objets connectés permettant la mise en place d’une évaluation et d’une notation généralisée de chaque individu, d’une surveillance permanente de nos faits et gestes, de l’institution de sanctions de masse …  Ce système de contrôle social, dit de « Tripadvisorisation » se met en place, de façon officielle en Chine, de façon plus insidieuse en Europe. Partout, il va impacter nos relations sociales, nos attitudes, et même influer sur nos sentiments et notre pensée … Ils font partie de la PropTech.

 

Toutes ces entreprises  gravitent dans les milieux de la finance internationale, les adeptes du big brother, les GAFA sans oublier les milieux traditionnels de l'immobilier qui comptent bien participer à ce nouvel eldorado : BTP, promoteurs, agents immobilier ...

 

Principal concepteur de la loi ELAN (acronyme contenant le mot 'Numérique'), le ministre du Logement proche d’E. Macron, qui ne manque pas une réunion avec les profiteurs du logement est annoncé. Il doit sans doute compter  sur ces nouveaux prédateurs pour vendre au plus cher et au plus vite les logements sociaux et le foncier public (c’est à dire les nôtres)...

 

Ce "salon" construit de  nouvelles et puissantes menaces pour les habitants des métropoles, comme on le voit avec UBER, Airbnb et les autres déclinaisons de l'économie numérique entrainant spéculation, surexploitation, contrôle des habitants, nomadisation forcée ….

 

Un  eldorado se crée en vue d’extraire des profits par la soumission à des nouveaux modes de consommation, artificiels, aliénants, polluants, sous l’appellation trompeuse de « réseaux collaboratifs », d’« économie de partage » ou encore de villes ou maisons prétendument « intelligentes »- qui ne sont en réalité que des réseaux et des concept à faire de nouveaux profits et de partage du gâteau immobilier.

 

Les GAFA sont sur les rangs pour mieux profiler chaque habitant et vendre des données confidentielles à caractère privé, par exemple aux groupes financiers investissant dans l’immobilier …

 

Ce salon des spéculateurs 2.0 est une véritable provocation vis à vis des habitants, notamment  à Paris et sa région et dans les nombreuses villes dans le monde où classes populaires mais aussi classes moyennes, ou au moins leurs enfants, sont confrontées la crise du logement, issue de la cherté du logement, laquelle trouve sa cause dans la complicité, ou tout au moins la convergence d’intérêts des milieux de l’immobilier et des acteurs publics.

 

Les effets de cette vague technologique seront :

Un nouveau pallier vers  la marchandisation du logement et de la ville, l’éloignement forcé des populations modestes du centre des métropoles et le renforcement des discriminations socio spatiale, la montée en charge du sans-abrisme, du nomadisme contraint et des expulsions.

 

 

Face à ces requins, mobilisons-nous :

RV mardi 2 juillet, à partir de 10h

Devant l’entrée du 104 rue Curial

Métro Riquet

 

 

A l’appel de 

Premiers signataires : AITEC, ATTAC, Bagagérue, CNAFAL, Coalition Européenne d’Action pour le droit au logement et à la ville, Collectif Droit à la Belle Ville, COPAF, DAL, …

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article