Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Dal 77 - Droit au Logement

défense des locataires et des familles

LS OSENT EXPULSER EN FORCE ET SANS HESITATION! !

LS OSENT EXPULSER EN FORCE ET SANS HESITATION! !

COMMUNIQUÉ
Paris 6 aout 2019 – 

 

Triste journée pour les dizaines de familles
expulsées qui campent mairie de Saint Ouen

 

 

Le 30 juillet, une centaine de ménages, dont près de 50 familles avec enfants, dont beaucoup de réfugiés d’originaire de Colombie,  ont été expulsées d’un immeuble de la mairie de Saint Ouen qu’ils occupaient depuis avril , 113 rue du docteur Bauer, pour se mettre à l’abri.  Un projet est en cours pour construire  un groupe scolaire d’ici ... 2022. Il n'y avait pas urgence.

 

Depuis leur expulsion, elles ont installé un campement de fortune le long de la Mairie de St Ouen, car beaucoup d’entre elles n’ont même pas été hébergées à l’issue de leur expulsion.

 

Une semaine plus tard, la situation s’est encore dégradée pour les familles :

 

La Préfecture a mis fin aujourd’hui à la plupart des hébergements hôteliers.

 

La Mairie de Saint Ouen qui refuse toute discussion a pris des mesures de représailles à l’égard des soutiens :

Elle a changé la serrure de la permanence du DAL et fait interdire l’accès à d’autres locaux à une association qui y préparait les repas pour les expulsé.es.

 

Installées sous des bâches les familles et leurs enfants doivent désormais affronter la pluie, qui trempe les quelques vêtements et literies qu’elles ont sauvé, ou que des habitants de saint Ouen ont spontanément apporté.  Les Streets médics sont passés cet après midi. Plusieurs personnes ont été hospitalisées depuis leur expulsion.

 

Droit Au Logement dénonce le cynisme de la Mairie de St Ouen et de la préfecture, car ils bafouent les droits et les lois qui protégent les sans logis : Droit à l’hébergement jusqu’à un relogement, logement des demandeurs d’asile et des réfugiés statutaires, prioritaires DALO …

 

Nous demandons une table ronde pour mettre en place des hébergement décents jusqu’au relogement des expulsé.es, si nécessaire par voie de réquisition, …

 

Appel à l’aide et à la solidarité :

Besoin de tentes, barnums, matelas gonflables ou tapis de sol, sacs de couchage, palettes …

 

 

 

 

 

 

 

Un toit c’est un droit !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article