Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 défense des locataires 

Publié par Familles Laïques de Melun et Dal77

Une rentrée scolaire à haut risque...

Cette nouvelle rentrée scolaire se place sous le signe des réformes : réformes du lycée, du Baccalauréat...

Des réformes qui posent problème, car, une fois de plus, elles sont initiées dans la précipitation : ainsi, il faut craindre des difficultés dans la mise en oeuvre de la réforme de la classe de première.

Les filières L, S, ES disparaissent au profit d'enseignements de spécialités, ce qui va générer une grande complexité dans les emplois du temps...

À la fin de l’année de seconde, les lycéens devront choisir trois enseignements de spécialités parmi douze : cela fait 220 combinaisons possibles. Aucun lycée n’en proposera autant !

De plus, des oeuvres obligatoires sont à nouveau instaurées en français... ce qui va entraîner plus de contraintes, un surcroît de travail pour les enseignants.

"Les syndicats évoquent les risques psycho-sociaux inévitables qui découlent des réformes en elles-mêmes, des méthodes employées et du rythme choisi pour imposer à marche forcée une transformation structurelle du lycée et de l’organisation des examens tout au long des deux années de Première et de Terminale.

La préparation de la rentrée 2019 a déjà provoqué dans les lycées et les rectorats nombre de tensions. 

La préparation de la rentrée 2019 a déjà provoqué dans les lycées et les rectorats nombre de tensions. 
L’employeur est donc prévenu officiellement des risques qu’il fait courir à ses personnels.

La nouvelle organisation des enseignements liée aux réformes du lycée et du baccalauréat impacte en effet considérablement les conditions d’exercice des personnels, dans un contexte de remodelage à la hussarde, par le gouvernement, de toute l’organisation du travail dans l’Education nationale."

De fait, on assiste avec cette réforme à une transformation radicale du lycée...

Les élèves eux-mêmes ont du mal à s'y retrouver. Certains enseignements de spécialité mélangent plusieurs matières de façon peu lisible.

 

Comment choisir ?

Les enseignants et les élèves vont encore essuyer les plâtres d'une réforme improvisée, mise en place à la hâte, sans véritable concertation...

ROSEMAR

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2019/08/rentree-scolaire-a-hauts-risques.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

THEVENY Patrice 31/08/2019 08:40

Tout d'abord, je souscris à cet article de fond, bien que je n'aie pas en main tous les éléments et je te félicite Jean-François pour ce texte.
Mais ....
Les familles laïques œuvrent pour tout ce qui touche à la famille, et la scolarité en fait partie c'est indéniable. Cependant je pense qu'il faut laisser aux associations de parents d'élèves, aux syndicats enseignants le soin de communiquer et agir.
Parfois, l'ancien militant FCPE que je suis est désolé de voir "la tiédeur des parents et des associations locales et départementales"...mais le responsable et militant de Familles Laïques que je suis, se refuse à prendre leur place. Apporter un soutien en matière de communication, voire de logistique par contre est bien entendu acquis si besoin est et si la demande en est faite.
Évitons les amalgames et les confusions entre les associations, comme par exemple : Familles Laïques de Melun et le DAL 77. Tour n'es pas clair dans l'esprit des gens et s'étend aussi aux associations voisines.

Familles Laïques de Melun et Dal77 01/09/2019 09:56

Ce n'est pas une confusion, Patrice mais un partenariat clair.
Il y en a assez de la concurrence entre associations ayant des champs d'intervention proches.