Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Dal 77 - Droit au Logement

défense des locataires et des familles

MOBILISATION GENERALE CITOYENNE CONTRE LES PESTICIDES !

MOBILISATION GENERALE CITOYENNE CONTRE LES PESTICIDES !

 

De plus en plus de citoyens et de citoyennes, conscients des enjeux du débat actuel ont choisi une alimentation biologique, plus saine que l'alimentation dite traditionnelle, venant de l'agriculture industrielle qui utilise à foison les pesticides....

Au début, ce combat a été mené par une petite partie de la population et aujourd'hui de nouvelles couches de la population et de nombreux jeunes de toutes origines combattent les pesticides et choisissent la nourriture bio....

Les pesticides, employés massivement dans l'agriculture productiviste, voire industrielle constituent des substances utilisées pour éradiquer des organismes considérés comme nuisibles.

Ces substances regroupent les insecticides, les fongicibles, les herbicides et autres parasiticides.

Les pesticides constituent des substances chimiques et leur terminaison en « cide » indique clairement que leur fonction est de tuer des être vivants.

Ils ont des effets réels toxiques sur des organismes vivants qu'ils ne ciblent pas comme les humains.

Certains commanditaires ou producteurs expliquent sans rire que les personnes et mêmes les enfants n'encourent aucun risque car toutes les précautions sont prises....

On croirait rêver... ou revenir en arrière quand après la catastrophe nucléaire de tchernobyl de 1986, de pseudos scientifiques expliquaient que les effets étaient limités.... et s'arrêtaient peut être aux frontières !

Comme l'explique Générations Futures, association de défense de l’environnement agréée par le ministère de l’Ecologie depuis 2008 (renouvellement obtenu en 2014 et 2019), et reconnue d’intérêt général

https://www.generations-futures.fr/publications/thematique/sante/

Ces pesticides «  présentent également un risque toxique pour certains organismes qu’ils ne ciblent pas. Les effets, même de faibles quantités de ces toxiques, en mélange et/ou sur de longues périodes peuvent poser aussi de graves problèmes sanitaires: troubles neurologiques ou du comportement (Parkinson, Alzheimer, autisme...), du développement, certains cancers, troubles de la fertilité ou de la reproduction... De nombreuses études scientifiques en attestent aujourd’hui. La recherche médicale française elle-même s'en inquiète. »

Générations Futures vient d'ailleurs de publier une nouvelle enquête sur la question des pesticides perturbateurs endocriniens présents dans l’alimentation.

Rappelons que les PE (perturbateurs endocriniens) regroupent des substances capables d’interférer avec notre système hormonal

« Après une analyse fine des données publiées en juillet 2018 par l’EFSA[1], nous avons calculé que 66 849 résidus de pesticides PE suspectés ont été quantifiés sur les 109 843 résidus de pesticides quantifiés au total. Ce total de résidus de pesticides PE suspectés représente 60,85% de tous les résidus de pesticides quantifiés par l’EFSA, soit plus de 6 sur 10 ! La contamination alimentaire par les pesticides est donc très largement une voie de contamination par les PE ! »

Une autre agriculture, plus saine est possible, c'est ce que nous montrent les agriculteurs biologiques et aussi ceux qui sans s'engager dans le bio limitent au maximum l'utilisation des pesticides et ont abandonné les plus dangereux .

Des élus ruraux et urbains ont rejoint le combat contre les pesticides....

Ce choix de la vie est difficile car il conduit à s'opposer aux préfets qui traînent ces élus signataires d'arrêtés anti-pesticides devant les tribunaux administratifs....

Cette mobilisation citoyenne indispensable et courageuse doit affronter aussi les interventions parfois musclées de « responsables » de la FNSEA appelant à des actions parfois violentes....

Le mouvement contre les pesticides ne s'arrête pas, il s'élargit même avec cette décision prise par le Conseil Départemental du Val de Marne :

« A l’image du Maire de Langouët (Ille-et-Vilaine), de nombreuses collectivités agissent face au risque sanitaire que représente l’usage de pesticides. Au nom du principe de précaution et en solidarité avec les associations et ces Maires engagés, le Président du Conseil départemental du Val-de-Marne Christian Favier a signé un arrêté interdisant l’usage de produits phytopharmaceutiques contenant du glyphosate ou des perturbateurs endocriniens sur tout le territoire val-de-marnais... »

Nous appelons les élus municipaux et départementaux à multiplier les arrêtés anti -pesticides qui contribuent à établir un rapport de force favorable pouvant permettre par un élargissement du mouvement à « convaincre » le gouvernement à déposer un projet de loi à l'assemblée nationale allant dans le sens fixé par cette action citoyenne.

Jean-François Chalot

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article