Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Dal 77 - Droit au Logement

défense des locataires et des familles

Le SIAO, le 115 et les bénévoles en deuxième ligne

Le SIAO, le 115 et les bénévoles en deuxième ligne

une bonne page du livre :

confinés !


 

Ce texte est écrit grâce aux informations apportées par Priscille VENTURA

, directrice du SIAO 77, je tiens à l'en remercier


 

De nombreuses personnes mises à l'abri par le 115 se plaignaient de se retrouver dans des lieux très décentrés et surtout d'avoir du mal à se nourrir.

Ne disposant pas de revenus, si ce n'est le RSA pour certains et surtout d'aucun moyen pour faire la cuisine, c'était pour eux la galère pour se nourrir correctement.

Avec l'épidémie du Coronavirus, le SIA0 (Service Intégré d'Accueil et d'Orientation) du Département de Seine et Marne dont la gestion est confiée à L'association Equalis s'est mobilisé avec l'aide de bénévoles.

Près de 200 000 euros de chèques-service sont distribués aux plus démunis.

Comme l'analyse et l’explique l’équipe d'Equalis :

« Un bel élan solidaire est né dans le département. Des bénévoles se mobilisent pour distribuer près de 200 000 euros de chèques-service aux plus démunis.

Le confinement accroît les difficultés rencontrées au quotidien par les personnes en situation de précarité : isolement social, difficulté d’accès aux soins et à l’hygiène, ou encore manque de ressources alimentaires.

Face à cette situation, une plateforme de bénévoles a été créée sous l’impulsion de membres de l’équipe Equalis qui gère le Service Intégré d’Accueil et d’Orientation du département de Seine-et-Marne. Ces bénévoles, en chômage partiel du fait de l’interruption de leur propre activité, ont choisi de s’investir en faisant le relais entre des personnes signalées par le 115 et des structures caritatives »

Plus de 5000 personnes, soit 1900 familles dont plus de 2300 enfants sont hébergés quotidiennement par de 115.

La directrice du SIAO précise qu'en plus de la distribution de chèques services, des denrées sont livrées dans les hôtels :

« sous deux formes, on effectuait déjà un travail de distribution de colis sec avec l’association REVIVRE dans le cadre du projet Alim ‘hôtel » et cela pour tous les primo arrivants il y a des colis pour adultes enfant et bébés.

Depuis le confinement nous distribuons de tickets services à tout le monde sans distinction et nous complétons en effet avec des denrées non périssables et des produits d’hygiène issus des dons mécénats pour le Samu social de Paris.

On a reçu ainsi des couches du lait bébés, des compotes, du riz, des pâtes du savon pour bébés, du dentifrice, du shampoing mais aussi des livres des coloriages des feutres des jouets pour enfants et des jeux de sociétés »

Les SDF qui sont dans un état de dénuement complet ne sont pas oubliés :

« EQUALIS assure un accueil de nuit dans une salle communale et les places sur les abris de nuits sont ouvertes avec prolongation de deux mois depuis fin mars. De plus l’Etat a exceptionnellement déplafonné les nuitées hôtelières en IDF et on accueille des isolés en hôtel.

Durant le temps du confinement ces derniers reçoivent les chèques services comme les autres ménages à l’hôtel »

Madame Priscille Ventura termine en saluant l'élan de solidarité :

« Je précise qu’il y a eu avec une association de Meaux : ARILE établissement horizon, un élan de solidarité :

Les travailleurs sociaux sont venus nous aider pour la mise sous plis et la distribution lors de la première distribution

Pour la deuxième distribution nous avons fait appel à des bénévoles sur la plateforme mise en place par l’Etat et là aussi un chouette élan de solidarité avec des personnes qui ne connaissaient pas du tout le secteur social ont découvert notre travail, se sont investi à fond et veulent revenir pour la prochaine distribution prévue semaine du 20 avril

Malgré tout dans ces temps compliqués, il y a de belles choses qui se passent : solidarité, engagement ça fait chaud au cœur »

Des hôtels ont augmenté le nombre de places d'accueil durant le temps de confinement.

De nouveaux établissements ont accepté de travailler avec le Samu Social....

Si le nombre de places d'hôtel sont en hausse, il arrive que certains soirs des demandes ne soient pas pourvues.

 Il faudra absolument qu'après cette période de confinement, l'effort soit poursuivi et que des moyens financiers et en personnels permettent d'aider les personnes mises à l'abri de pouvoir disposer d'une aide alimentaire suffisante.

Jean-François Chalot


 

Ils coordonnent ainsi la distribution de près de 200 000 euros de chèques-services délivrés par la Direction Régionale et Interdépartementale de l’Hébergement et du Logement (DRIHL), qui permet à 1900 familles – soit 6000 personnes au total, dont près de 3000 enfants – de subvenir à des besoins de base en termes d’alimentation et d’hygiène.


 

Les salariés de l’établissement Horizon, de l’association l’ARILE à Meaux, sont venus prêter main forte pour la mise sous pli et la distribution des chèques-services. « En échange, nous leur avons fait don de couches et du lait infantile que nous avions en surplus. C’est rare de voir autant d’entraide associative, et cela fait chaud au cœur ! », commente Priscille Ventura, Directrice d’établissement Equalis qui gère le SIAO 77.

« Nous recevons aussi des dons de particuliers, du gel hydroalcoolique par exemple. Une dame de la paroisse locale nous offre des masques cousus mains. Dans ces temps difficiles, nous pouvons nous réjouir de voir de la bonne volonté partout. »

 

Contact bénévolat : siao77@equalis.org

Contact dons : emas@equalis.org

Le livre collectif écrit par 15 personnes dont 9 pénivauxois

est disponible ...Contactez moi en m'adressant un message personnel via Facebook.

JF Chalot

Les droits d'auteurs sont tous versés pour la distribution alimentaire aux plus démunis .

La présentation du livre est ici

http://www.critiqueslibres.com/i.php/vcrit/57768

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article