Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Dal 77 - Droit au Logement

défense des locataires et des familles

Pour une journée de manifestation samedi 11 juillet, contre les expulsions, pour le droit à un logement décent, stable, bon marché, accessible, écologique pour tous et toutes.

Pour une journée de manifestation samedi 11 juillet, contre les expulsions, pour le droit à un logement décent, stable, bon marché, accessible, écologique pour tous et toutes.

Invitation aux: signataires de l'appel à la manifestation du 28 mars, associations de locataires, collectifs et mouvements sociaux  en lutte ou mobilisés sur le logement......

 
Bonjour,

La crise sanitaire a mis en évidence la gravité de la crise du logement.
Pourtant, après plusieurs report, la fin de la trêve des expulsions est annoncée pour l'instant à vendredi 10 juillet, sans aucune véritable mesure efficace pour loger convenablement, dignement et à un prix accessible l'ensemble de la population.
Dés samedi 11 les expulsions locatives pourraient reprendre. Elle s'annoncent massives, tout au long de l'été :  Bailleurs, huissier et Préfets s'agitent déjà !!
Sont visés les locataires et habitants qui ont été l'objet d'un jugement d'expulsion en 2019, voire 2018, qui notamment ont subit les baisses d'apl successives depuis 2017. 

L'état d'urgence a généré une augmentation importante des impayés de loyers. La crise sociale se profile avec une montée historique du chômage, et donc une aggravation supplémentaire des impayés de loyers et de traites des ménages déjà en fragilité du fait de la cherté du logement.
Aucune mesure d'impact pour aider les locataires ou les accédants n'a été prise par le gouvernement qui a pourtant consacré plus de 130 milliards d'euros à soutenir l'économie et les entreprises.

Il faudrait donc un moratoire, comme l'ont fait l'Allemagne, la Suisse, l'Espagne, l'Italie, le Portugal, en suspendant toute sanction à l'encontre des locataires en difficulté financière pendant plusieurs mois complété par des mesures d'échelonnement du paiement de la dette, voire d'apurement . 
Il faut agir à la racine de la crise,  le logement cher et la spéculation qui ont fait excessivement monter les loyers et les prix immobiliers dans les zones tendues devraient être combattus.

La fin de la trêve des expulsions annonce aussi la fermeture de nombreux centre d'hébergement d'urgence, à la faveur de l'été, et le retour dans les rues de plusieurs dizaines de milliers de sans abris...victimes en bout de chaîne de la crise du logement, tandis que des milliers de sans logis sont restés dans des abris de fortune et des conditions d'hygiéne déplorables, à la merci des sanctions financières mises en place cet hiver, à l'encontre les habitants de terrains non constructibles.

La situation des mal logés, mise en évidence pendant le confinement, ne préoccupe pas plus le gouvernement qui n'a aucune intention pour l'heure de financer la production massives de logements sociaux à bas loyer.
Au contraire, il avait déjà  supprimé les aides à la pierre et contraints les bailleurs sociaux à vendre une part de leur patrimoine  pour financer de nouveaux logements, l'entretien du patrimoine, et la réhabilitation thermique, notamment, les quartiers de logements sociaux.
Il ne fait que différer au 1er janvier 2021 la nouvelle réforme à la baisse des APL.

Nous devions manifester le 29 mars, simultanément dans 21 pays européens, et de très nombreuses villes, mais l'état d'urgence a été prononcé .

A l'heure où la crise sanitaire semble s'estomper, le Gouvernement ne tire pour l'instant aucune leçon des causes de la crise du logement, accélérateur de la pandémie, car dans son esprit, le jour d'après, c'est la même chose que le jour d'avant, et en prime le retour des expulsions !

Il laisse les locataires en difficulté aux mains de la justice et de leur bailleur, les mal logés dans leur taudis, les prioritaires DALO dans l'attente et bientôt les sans abris sur les trottoirs. 

Mobilisons nous le 11 juillet et après, contre les expulsions sans relogement et pour que toutes et tous soient logé.es dignement.
 
 
L'équipe du DAL
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article