Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Dal 77 - Droit au Logement

défense des locataires et des familles

Des jeunes majeurs à la rue ! C'est insupportable !

Des jeunes majeurs à  la rue ! C'est insupportable !

LIRE LA PRESENTATION ICI DU LIVRE

https://www.critiqueslibres.com/i.php/vcrit/56428

Une des bonnes pages du livre

DES JEUNES MAJEURS A LA RUE !?

 

Aujourd'hui c'est la rue pour les jeune majeurs, plus accompagnés car majeurs....

Demain ce sera la rue pour les étrangers non concernés par la nouvelle loi.

 

A 16 heures les administrations s'apprêtent à fermer , nous sommes vendredi....

C'est un moment difficile pour beaucoup de personnes en difficulté et pour les bénévoles qui devront être là avec leurs petits bras et ceci sans relais.

Vendredi nos associations « Familles laïques » de Melun et le DAL 77 ont été contactés par un jeune majeur, très inquiet pour son avenir.

Il s'est présenté : «  je suis français et, ma mère étant à l'étranger, je me suis retrouvé seul, sans toit »

Pris en charge par le Foyer de l'Enfance de Rubelles, en Seine et Marne, il s'est retrouvé à la rue le jour de sa majorité.

Le Foyer de l'Enfance, comme d'autres structures , associatives pour la plupart fait un excellent travail et accompagne les mineurs.

Malheureusement, le « système » veut que la prise en charge s'arrête lorsque le jeune atteint ses 18 ans.

La machine est implacable.

Dormant dehors depuis quelques semaines ce jeune n'en pouvant plus, a lancé un appel pressant.

Que faire ?

On ne peut pas prendre en charge toute la misère du monde, certes, mais quand elle arrive à notre porte il ne faut pas détourner le regard.

Nous avons décidé d'héberger ce jeune durant le weekend et d'interpeller les autorités pour qu'une structure d'hébergement soit diligentée .

Ce que ce jeune cherche, c'est un endroit pour dormir et un travail, nous l'y aiderons.

Le lundi matin, le directeur du Sentier , Centre d'Hébergement et de Réinserion Sociale) me dit dans un premier temps qu'il ne prend pas des jeunes majeurs car la mixité jeunes et SDF adultes est difficile.

Devant mon insistance, il promet de rencontrer ce jeune que je présente comme quelqu'un de fragile....

Il sera suivi puis orienté .

Il y a sur Melun, comme ailleurs de nombreux jeunes majeurs de toutes origines  qui sont à la rue.

Une proposition de loi déposée par une députée a été adoptée l'assemblée nationale en mai 2019 mais comme le rapporte les ASH :

« Le nouvel article 1er de la proposition de loi, remanié par un amendement du gouvernement, apporte une nouvelle condition, déterminante : seuls les jeunes de moins de 21 ans ayant été placés pendant 18 mois consécutifs sur les deux ans précédant leur majorité, seront éligibles au contrat avec le département. Cette condition exclut de fait les mineurs non accompagnés étrangers, qui étaient concernés par la précédente écriture, un peu plus universelle. Les jeunes majeurs devront par ailleurs faire une demande expresse. Le nouvel article 1er dresse ensuite une liste exhaustive des obligations du président du conseil départemental dans le cadre de ce contrat. Il renforce enfin les obligation du jeune qui devra s’engager "à entreprendre toute démarche ou action visant à lui permettre d’accéder à l’autonomie et, le cas échéant, à suivre les études ou la formation définie dans le contrat". »

 

Le texte initial présentait des avancés, celui voté exclut les mineurs non accompagnés étrangers qui n'auront que la rue comme « espace social et éducatif » !?

Comme beaucoup de militants, je rage de voir que l'ancien hôpital de Melun qui fonctionnait encore il y a plusieurs mois possède des salles et des chambres inoccupées et qui ne sont pas utilisées alors que des hommes et des femmes dorment dans la rue !

Il y a là quelque chose à faire !

Ces locaux devront être réquisitionnés pour constituer des centres d'hébergement !

 

Jean-François Chalot

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article