Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Dal 77 - Droit au Logement

défense des locataires et des familles

Psychiatrie : les médecins reçoivent de nouveaux patients sans antécédents psychiatriques. Leurs troubles sont directement liés au confinement, mais aussi au déconfinement.

Psychiatrie : les médecins reçoivent de nouveaux patients sans antécédents psychiatriques. Leurs troubles sont directement liés au confinement, mais aussi au déconfinement.

Psychiatrie : les médecins reçoivent de nouveaux patients sans antécédents psychiatriques. Leurs troubles sont directement liés au confinement, mais aussi au déconfinement.
"On a des patients qu'on aurait peut-être jamais vus avant et dont les symptômes nécessitent parfois jusqu'à une hospitalisation", observe la psychiatre Geneviève Henault. Des patients avec des stress post-traumatiques, des effets de décompensations ou des épisodes dépressifs graves.
"Pendant le confinement, plusieurs patients m'ont appelée en me disant 'je ne viendrai plus vous voir'. Ce sont des patients qu'on a perdus de vue plusieurs mois. Aujourd'hui, quand on a de leurs nouvelles, ils ne vont pas bien. Certains n'osent plus sortir de chez eux à cause de l'épidémie. Ils s'isolent et cela peut générer d'autres complications, comme des réactivations de délires"
De nouveaux cas que l'hôpital psychiatrique, déjà fragilisé, aurait bien du mal à absorber puisque le tiers des postes de médecin est vacant. "Nous sommes habituellement débordés, on ne peut donc que craindre cette vague de patients à la rentrée, estime la psychiatre Geneviève Henault. Et cette crainte se double de celle d'une deuxième vague de Covid que les politiques et les scientifiques nous annoncent de plus en plus. On ne serait alors pas en mesure d'accueillir tout le monde."

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article