Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Dal 77 - Droit au Logement

défense des locataires et des familles

LE DESPISTAGE DU COVID A MELUN.... UN SAMEDI MATIN A DAMONVILLE

LE DESPISTAGE DU COVID A MELUN....  UN SAMEDI MATIN A DAMONVILLE

 

Samedi matin, il y avait une très longue file d'attente devant le laboratoire Damonville.

Les gens attendaient sagement et patiemment....

Toutes et tous, et notamment des jeunes attendaient pour faire le test de dépistage du covid 19.....

On peut beaucoup dire du dépistage et d'ailleurs le texte de Rosemar ouvre quelques pistes de réflexion ( à lire ci-dessous)....

A midi, les personnes qui n'étaient pas encore passées et qui attendaient ont été refoulées : retournez chez vous et revenez à l'ouverture à 14heures !?

Comment s'étonner que quelques personnes s'énervent et ne comprennent pas ?

Pourquoi n'installent-ils pas des signalisations sur la file : ici une heure 30 d'attente....là une heure, là 30 minutes ?

Les gens n'attendraient en vain et reviendraient...

Les tests sont gratuits, c'est la Sécurité sociale qui paie et les laboratoires qui réalisent ce travail reçoivent une prestation : ils pourraient faire des efforts en termes d'accueil et d'orientation !

"Aucune stratégie dans la mise en place des tests... c'est l'auberge espagnole...", déclare Catherine Hill, épidémiologiste à l'institut Gustave Roussy de Villejuif. 

 

Et elle précise : "Il s'agit de trouver les gens qui sont contagieux aujourd'hui pour qu'ils s'isolent le plus vite possible... et qu'ils arrêtent de contaminer autour d'eux."

 

"On ne se demande pas où sont probablement les gens qui sont contagieux en ce moment et aussi quels sont les gens qui ne doivent pas être en circulation et contaminer autour d'eux, par exemple, le personnel des EHPAD, les gens qui travaillent dans les prisons, il ne faut pas introduire le virus dans des endroits où sa circulation est forcément catastrophique...

 

On fait du chiffre, on dépense de l'argent pour rien..."

 

Catherine Hill nous explique en détail pourquoi la façon d'effectuer les tests est inefficace :

 

"Et en plus, on rend maintenant les résultats beaucoup trop tard : quelqu'un est contaminé un jour, il devient contagieux très vite, le lendemain, les symptômes arrivent en moyenne 5 jours après, et 5 jours après les symptômes, la plupart des gens ne sont plus contagieux, donc si une personne attend d'être symptomatique pour aller voir son médecin, si elle arrive à être testée le septième jour (ce qui est déjà une prouesse) et a les résultats trois jours après, c'est à dire le dixième jour, c'est trop tard... elle apprend qu'elle est contagieuse au moment où elle n'est plus contagieuse..."   

 

" Les masques, c'est un pis-aller, la solution, ce sont les tests... et on n'a jamais eu une stratégie des tests...

On fait les tests très mal, on les fait à n'importe qui, n'importe où, n'importe quand et on met beaucoup trop de temps pour donner les résultats, ça ne sert à rien, on gaspille de l'argent..."

 

Ainsi, pour la mise en place des tests, nous avons tout faux...

C'est inquiétant, tout de même...

C'est une spécialiste qui fait cette mise en garde : elle mérite d'être écoutée.

 

 Devant les laboratoires, les files d'attente s'allongent pour les dépistages : toutes les raisons sont bonnes pour être dépisté !

 

Décidément, dans cette gestion de la crise du coronavirus, beaucoup de cafouillages...

Cafouillages sur les masques, leur utilité, cafouillages sur les tests, cafouillages sur le protocole sanitaire appliqué dans les établissements scolaires...

Beaucoup d'improvisations... il est vrai que la situation est inédite mais les erreurs se multiplient et c'est inquiétant.

 

 ROSEMAR

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2020/09/covid-19-les-failles-du-depistage.html

 

Source :

https://www.europe1.fr/emissions/L-interview-de-7h40/coronavirus-catherine-hill-reclame-une-enorme-campagne-de-depistage-avant-quil-ne-soit-trop-tard-3986063

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article