Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Dal 77 - Droit au Logement

défense des locataires et des familles

Votre dette de loyers n'est pas assez importante....Revenez plus tard !

Votre dette de loyers n'est pas assez importante....Revenez plus tard !

Votre dette de loyers n'est pas assez importante....Revenez plus tard !

 

Quand on a une petite dette de loyers, il est possible, soit d'obtenir une aide, soit un échelonnement....

Le DAL demande une trêve des loyers ou un moratoire pour tous ces locataires qui ont souffert, notamment au niveau financier durant le confinement....

De nombreuses familles ont eu du mal à joindre les deux bouts et beaucoup se retrouvent face à des dettes de loyers qu'elles ont du mal à régler.

Parfois comme cette femme dont je raconte l'histoire, ce sont les institutions qui déraillent.

 

Une locataire, orientée par son bailleur vient de me téléphoner pour me faire part de sa situation et pour demander de l'aide .

Ayant eu des revenus du travail rognés à cause du confinement, elle a contracté une dette de loyers de 380 €.

Après avoir expliqué à cette dame que notre association ne pouvait que l'orienter et la conseiller, je l'ai adressé au CCAS de Vaux-le-Pénil pour demander une aide financière.

Pour l'instant le CCAS délivre des bons alimentaires et non des soutiens financiers....Cela va changer mais il faudra du temps.

La MDS, Maison départementale des Solidarités, service du Conseil Départemental ne peut pas, elle, délivrer une aide réduisant la dette de loyers.

La réponse que le travailleur social a donné est édifiante....et ubuesque :

«  Nous ne pouvons intervenir financièrement que si vous avez au moins 6 mois de retard de loyer »....

Comment est-ce possible ?

C'est comme si on avait invité cette locataire à augmenter sa dette !?

Le travailleur social n'est pas coupable de désintérêt, il répond à des directives qu'il faudrait changer.

 

Il n'ignore pas qu'une petite dette de loyer est résorbable et qu'une entrée dans l'accumulation de dettes conduit à rendre une situation financière irrémédiablement compromise.

 

Nous allons relancer le CCAS, assurer une aide alimentaire à cette dame et proposer qu'elle obtienne des délais de paiement avec un échelonnement.

 

Jean-François Chalot

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article